Est-ce que moi aussi je suis HP ?

Cet article n’a aucune valeur médicale/scientifique. Il a pour but d’interpeller et de permettre la mise en chemin vers un diagnostic de douance si besoin, à travers l’évocation et l’illustration imagée de traits et comportements fréquemment rencontrés chez les profils HP (liste non exhaustive). Nous rappelons une nouvelle fois qu’il existe autant de formes d’expression du haut potentiel qu’il y a de personnes dites à haut potentiel.

  • Je me sens différent depuis toujours, mais c’était vraiment flagrant quand j’étais enfant ; j’étais très curieux, je m’intéressais à tout alors que les autres enfants parlaient de choses à mes yeux futiles. J’avais peut-être une grande passion de laquelle je connaissais tout, jusqu’à en apprendre aux adultes.

Je m’entends peu avec les jeunes de mon âge, mais j’ai une réelle préférence pour les plus âgés/jeunes que moi. Je m’entends mieux avec eux, et ai bien plus de conversations à mes yeux intéressantes.

J’ai du mal à comprendre les autres et leurs réactions à certains événements parfois.

J’ai un très fort sentiment de justice, donc je peux être rancunier. Ou bien alors “je pardonne mais je n’oublie pas.”

J’ai une très grande volonté, et quand je décide de quelque chose, je le fais. Et puis aussi, je dis ce que je fais et fais ce que je dis, tout le temps. Sinon, ça me rend fou.

Je suis très perfectionniste, d’humeur plutôt pessimiste car toujours insatisfait, et cela me rend malheureux parfois.

J’ai peu d’amis proches, même si aux yeux de tous je peux être très populaire (ou bien au contraire très esseulé).

Je porte en masque en société. C’est inconscient, mais rares sont les moments où je me sens vraiment moi-même avec les gens. Alors, je mime, je feins, et suis devenu un expert en “vie par miroir”, c’est-à-dire que j’agis comme les autres pour m’intégrer (ou au contraire, en opposition au groupe pour m’affirmer). Peu importe mon cas de figure car en réalité, entouré ou pas, je me sens profondément seul. Comme si personne ne me comprenait vraiment.

J’aime la philosophie, débattre et apprendre, car je suis très curieux.

Je suis hypersensible ; je pleure pour un rien, peut avoir des relents d’énergie d’un coup où je me trouve soudainement « hyperactif » et alors, j’aime embêter les autres, et on me trouve énervant. Dans ces moments-là encore, je me sens seul et ai le sentiment que personne ne me comprend. Puis j’ai une baisse de moral et d’énergie et suis soudainement épuisé.

En cours, je travaille beaucoup et suis parmi les meilleurs de ma classe, ou bien au contraire je ne fais rien, ne travaille jamais (ou presque) et m’en sors tout de même sans soucis. Je peux au contraire aussi avoir de grandes difficultés scolaires, à partir du lycée ou avant. Dans tous les cas, ce qu’on fait a tendance à me paraître simple et jamais assez complet pour satisfaire ma grande curiosité. Alors je dors en cours, ou bien bavarde énormément pour faire passer le temps par exemple.

J’ai une grande capacité à faire des liens entre des matières ou des sujets constamment. Donc, je tombe souvent dans le hors sujet en cours par exemple, car je ne sais pas trier les informations importantes de celles qui “ne le sont pas”, car pour moi tout l’est. Et puis, je ne lis jamais les consignes, ou peu, et on me le reproche constamment, mais je ne sais pas comment faire. Je peux aussi avoir beaucoup de mal à rester concentré sur une seule chose à la fois, car mon cerveau sur-bout tout le temps, et traite constamment mille choses à la fois assez facilement.
Parfois aussi, à cause de ces liens et connexions entre mes neurones notamment, je peux trouver un résultat très facilement et très vite, sans vraiment comprendre les étapes par lesquelles mon cerveau est passé pour résoudre ces énigmes/problèmes mathématiques etc. Alors, les démonstrations et la rigueur sont difficiles pour moi. En plus, quand on me demande comment j’ai trouvé ces résultats, eh bien parfois je n’en ai aucune idée, je sais juste que c’est correct, mais en à force de me faire reprendre par mes profs ou adultes qui veulent le détail de ma réflexion, je perds confiance en moi et doute de ces résultats.

Je manque de ce besoin fondamental d’appartenance à un groupe qui me comprenne et soit comme moi. Alors je cherche, j’essaye, mais c’est en général sans grand succès.
Autour de moi, je suis considéré comme “fou”, “intello”, “étrange”… Il est d’ailleurs probable que j’ai vécu du harcèlement moral à cause de ma différence, qui est en réalité ma force même si je n’en ai pas forcément encore conscience.

Tu veux témoigner sur ton expérience à toi ? Rendez-vous dans notre formulaire de témoignage anonyme !

Laisser un commentaire