À propos

Notre histoire : OSE AGIR !

Notre projet associatif est né du sentiment d’impuissance des jeunes neuroatypiques et de leurs familles, face à cette différence neuro-physiologique trop peu reconnue à sa juste mesure et valeur, qui, maladroitement prise en charge, se meut potentiellement en profond mal-être, jusqu’à donner lieu à la naissance de maladies. Aujourd’hui, nous voulons aider et soutenir ses jeunes, dans l’apprivoisement de leur potentiel, de leur atypisme, afin que les diamants qu’ils sont ne restent pas, inexploités, à l’état de charbon. Dans un esprit de solidarité intra-générationnel, l’association est essentiellement composée de jeunes âgés de 14 à 30 ans.

Notre mission principale est bien, au travers de nos évènements et activités, de changer la perception très négativement connotée que la société a du neuroatypisme et plus particulièrement du Haut Potentiel, afin que ces spécificités soient valorisées, et deviennent un terrain d’action concret et généralisé du système scolaire et du monde professionnel. 

Pour le logo a été choisi l’image du caméléon, cet animal qui ne cesse de s’adapter pour se fondre dans la masse, flexibilité qui est induite par la peur. La peur d’être exclu à cause de son ressenti, de sa différence, la peur d’être un poids, la peur d’être rejeté. Nous souhaitons que les jeunes neuroatypiques cessent d’avoir peur, cessent d’intérioriser cette différence qui finit par les ronger, et qu’ils en parlent, qu’ils soient fiers, car, que ce soit pour la société ou le monde de l’entreprise, il s’agit là d’abord d’une vraie richesse. Nous souhaitons qu’il n’y ait plus de fierté à ne pas demander de l’aide.

Notre Pédagogie et nos Valeurs

Pédagogie générale

Confiance : L’Association CAPU est un espace bienveillant, où l’échange d’informations à caractère personnel reste interne à l’association. C’est pourquoi, chaque nouveau membre, devra, à son entrée, signer non seulement le charte de valeurs communes, mais également une clause de confidentialité, pour sa propre protection et celle des autres, afin que chacun puisse se sentir en confiance au sein de l’association. Nous précisons également qu’une autorisation concernant le droit à l’image et la participation aux activités pour les mineurs, sera obligatoire à transmettre au moment de l’adhésion. Si l’équipe de jeunes est également soutenue par quelques parents et professionnels, seuls les jeunes ont accès à leurs coordonnées respectives. Le bien-être et la sécurité des jeunes que nous accueillons reste notre priorité.

Altruisme : Le bien des jeunes que nous accompagnons passe avant le nôtre. C’est pourquoi, dans les processus de recrutement, nous veillons toujours particulièrement à intégrer des nouveaux bénévoles et professionnels qui n’ont d’autres fins que celle de l’aide au jeune neuroatypique et sa famille, sans y mêler de quelconques intérêts personnels. Nous ne souhaitons plus que la souffrance d’autrui, et en particulier celle des neuroatypiques, soit un marché fermé et convoité, monopolisé par quelques grands praticiens-théoriciens, et dont on puisse tirer avantage personnellement.

Partage : Nous sommes persuadés que le don de soi, provoque un sentiment d’utilité extrêmement bénéfique au jeune en mal-être. Ainsi, l’association CAPU se refuse de ne fournir que des adresses et informations demandées de manière ponctuelle par des parents, d’abord parce que nous souhaitons échanger directement avec le jeune dans une dynamique de responsabilisation de ce dernier face à son état et son avenir, et parce que s’engager au sein des équipes de jeunes pour s’entourer de pairs dans un climat extrêmement bienveillant et  propice à une socialisation optimale, ainsi que le fait de partager ses talents et de les mettre au service de l’association, fait partie de l’accompagnement que nous voulons offrir aux jeunes que nous accueillons. En parallèle, ces derniers pourrons bien sûr à leur guise demander soutien, aide, adresses de praticiens, et conseils auprès de nous.

Unité : Les encadrants, responsables et adhérents, s’engagent à soutenir la vision commune du projet de la Communauté Associative pour les jeunes neuro-Uniques dans un esprit de cohésion. Dans cette perspective, des weekends de formation seront obligatoirement dispensés aux bénévoles, dans le souci de transmission des valeurs, buts, et de la perception du neuroatypisme conforme aux ambitions de l’association CAPU.

Pédagogie détaillée à l’intention des jeunes bénéficiaires et bénévoles

Note : La pédagogie détaillée ci-dessous ne sera pas appliquée aux jeunes, qui à leur entrée dans l’association, se sentent/sont estimés être dans un état trop fragile. Ces derniers bénéficieront en tant qu’adhérents des services proposés par l’association avant de se sentir prêts à devenir eux-mêmes « Zébrons ». Tout jeune entrant dans l’association reste néanmoins appelé à devenir bénévole. Nous rappelons également que les bénévoles n’ont pas FORCÉMENT à être concernés de manière immédiate par le neuroatypisme.

J’entre dans l’association : je suis un ZÉBRON 🍼

Ma phase de progression en tant que zébron :

-je suis présent à l’ensemble/la majorité des activités et je prends connaissance du fonctionnement de l’association
-je rejoins l’équipe d’un projet solidaire de mon choix proposée par des bénévoles plus anciens : j’effectue avec motivation les petites tâches qui me sont confiées dans ce cadre
-je rejoins un pôle d’activités de l’association de mon choix (écriture, communication, créativité, écoute, solidarité, technique …) : je remplis les petites missions qui me sont confiées et assiste à l’ensemble des formations proposées et requises dans le cadre du pôle que j’ai choisi

J’ai effectué l’ensemble des échelons de progression du zébron : je deviens un ZÈBRULE 👾

Ma phase de progression en tant que zébrule :

-je rejoins le staff d’organisation d’un projet solidaire de mon choix proposé par des bénévoles plus anciens : j’y exerce des responsabilités plus importantes, et je fais preuve de dynamisme et de motivation.
-je reste présent à l’ensemble/la majorité des activités : mon rôle maintenant est également d’accueillir et de prendre soin des zébrons.
-je prend une responsabilité au sein du pôle de mon choix (exemple : au sein du pôle communication, je deviens responsable de la page Instagram)
-j’organise et propose un projet solidaire avec d’autres zébrules

J’ai passé successivement l’ensemble de ces étapes, je deviens un QUAGGA 🧩

-je deviens de plus en plus autonome au sein de l’association et fais preuve de prise d’initiative (je propose des activités, des rencontres, des idées de contenus …)
-j’organise une activité d’accueil pour les zébrons
-je prépare un badge : un badge est pour moi l’opportunité de mettre au service un talent de mon choix et d’y initier les autres jeunes de l’association (exemple : je suis très fort en cuisine, j’organise une journée cuisine/pâtisserie ou je transmets mon savoir-faire aux autres jeunes -> je reçois le badge « Lignac »)
-je deviens co-responsable d’un pôle d’activités de mon choix/ où de l’équipe des zébrons ou des zébrules

J’ai passé toutes ces étapes, je deviens un HARINGTONHIPPUS🎖

-Je suis responsable d’un pôle d’activités / responsable de l’équipe des zébrons, des zébrules ou des quaggas: je m’assure du suivi des projets et de la fluidité de communication à l’intérieur de l’association
-J’organise un événement pilier de la vie d’association avec les autres haringtonhippus : voyage, weekend de fin d’année …
-Je propose régulièrement des activités / idées d’événement
-Je travaille étroitement avec le bureau de l’association

Les pôles d’activités de notre association participative : mettre en valeur les talents de chacun

Les jeunes, à leur échelle, se mettent chacun au service du projet de l’association CAPU : en rejoignant ses équipes, le jeune bénévole sélectionne un pôle de son choix pour commencer son chemin au sein de notre structure :

Solidarité 🤝 : 

-Organisation de rencontres et de projets communs avec des associations/entreprises solidaires (exemple : maraudes, collectes de denrées alimentaires ou produits hygiéniques, aide dans un refuge d’animaux, etc …) 

-Projets solidaires/humanitaires internes à l’association 

-Rencontres avec des personnalités inspirantes et engagées 

Créativité 🎨 : 

-Design de produits dérivés (goodies, T-shirts…) 

-Projets artistiques (pièce de théâtre, comédie musicale, journée peinture, enregistrement d’une chanson, tournage de court-métrages …) 

-Contenus créatifs : rencontres avec des artistes engagés, dessins et illustrations pour les réseaux sociaux ou le site internet… 

Communication 🎤: 

-gestion des réseaux sociaux

-conception des affiches, posts, teasers d’évènements 

-couverture photo et video des événements 

-retouche photo, montage, etc 

Sensibilisation 📣: 

-alimentation du site internet d’articles pertinents 

-co-organisation et gestion des conférences 

-organisation des interventions en extérieur 

Écoute ☎️: 

-gestions des formations à l’écoute 

-tenue de la ligne téléphonique de soutien à distance 

Technique 🖥: 

-gestion des aspects techniques du site internet et de la plateforme helloasso (formulaires d’adhésions, recrutement des bénévoles, inscriptions aux événements, suivi et post des articles et contenus sur le site etc …) 

-gestion de la boîte mail de l’association 

IMG_0125-2
Notre logo

Nos Objectifs 

Nous précisons que tous les objectifs ne sont pas encore atteints. En tant que jeune association, nous sommes d’abord une association EN PROJET. C’est par votre soutien, votre aide, et votre investissement, que nous serons capables de proposer des services à la hauteur de nos ambitions et de vos attentes. 

L’association CAPU est tout d’abord une association PAR des jeunes, et POUR des jeunes. Elle se fixe comme objectifs de :

A. Accueillir et soutenir les jeunes neuroatypiques en difficulté ainsi que leurs familles

Pourquoi ?

Pour remédier à un manque d’accompagnement dans le cadre des difficultés engendrées par notamment le haut potentiel et ses troubles associés et dérivés, pour le jeune comme pour ses parents.

Comment ?

1.Par des groupes de témoignage et de partage, confidentiels et par tranche d’âge

2.Par des sorties culturelles, des ateliers créatifs et des moments conviviaux tels que des pique-niques, dîners, pour rappeler aux neuroatypiques qu’ils ne sont pas seuls dans leur différence.

3. Sur la longue durée, créer une structure d’accueil médicalisée plus aboutie, « La Maison CAPU ».

4. Par l’installation d’une ligne téléphonique en cas de besoin de soutien à distance urgent.

B. Sensibiliser au sujet du neuroatypisme et changer l’image que la société en a et véhicule

Pourquoi ?

Parce que le neuroatypisme, et en particulier le haut potentiel, restent mal identifiés, compris, et trop vaguement définis.

Comment ?

1.Par des conférences en milieu scolaire et un blog, via le site internet de l’association et/ou sa page Facebook. Des topos sont également prévus dans le cadre de l’association.

2. Agir dans une dynamique de prévention du mal-être et du suicide chez les jeunes. Pourquoi en effet donne-t-on en milieu scolaire des conférences sur la drogue, l’alcool, les infections sexuellement transmissibles, mais pas sur la santé mentale et le danger des pulsions et comportements suicidaires ?

3. Sensibiliser non seulement les jeunes et leurs parents, mais aussi les pouvoirs publics et le monde de l’entreprise, afin que le neuroatypisme soit davantage reconnue et prise en charge, mais avant tout VALORISÉ comme il en est déjà le cas dans certains pays.

C. Orienter le jeune neuroatypique vers des soins adaptés à son état et ses besoins 

Pourquoi ?

Parce que les méthodes de gestion des symptômes liés au neuroatypisme restent très onéreuses, peu connues et peu accessibles, et que là encore, les jeunes et leurs familles sont laissés dans le flou le plus total et ignorent à qui s’adresser.

Comment ?

1. En proposant un pool d’adresses de psychologues et patriciens adaptés partenaires de l’association aux adhérents, en attendant l’intégration d’autres experts à la structure associative.

2. Par la proposition d’ateliers de gestion mentale, de conscience corporelle, de relaxation et autres pratiques bénéfiques aux profils neuroatypiques.

3. En donnant des outils concrets au jeune neuroatypique pour gérer sa différence et en faire ressortir le meilleur au quotidien, avec une mise en pratique de ses richesses par l’engagement et le don de soi au sein d’équipes de jeunes aux missions variées (voire notre pédagogie détaillée).

4. Par une aide financière à partir du fonds associatif quand notre structure aura pris davantage d’ampleur, pour les familles n’étant pas capables de payer les différents soins relatifs au neuroatypisme.